22/07/19

Instagram masque les likes des publications dans plusieurs pays

Afin de réduire la pression des likes pour les utilisateurs et de diversifier les contenus publiés, Instagram teste la suppression de la visibilité des likes sur les publications dans plusieurs pays.

Instagram, facteur de dépression chez les adolescents

Instagram et les réseaux sociaux en général ainsi que la télévision constituent un facteur de dépression chez les jeunes. D’après une étude menée à l’Université de Montréal, les utilisateurs d’Instagram ont tendance à comparer leur vie à celle des autres et s’imposent ainsi une forme de pression, ayant des répercussions sur leur santé mentale. Les images qui défilent sur leur fil d’actualité poussent les adolescents vers une logique de comparaison. Cependant, ce n’est pas la photo en elle-même qui est une source d’envie ou de jalousie mais son nombre de like. Pour le cas d’Instagram on remarque justement que cette pression n’est pas présente pour les stories.

Vers la fin des likes ?

Face à ces faits inquiétants, Instagram a lancé une expérimentation depuis le mois de mai 2019. Celle-ci vise à masquer la visibilité des likes pour les contenus autres que les siens. A la place du nombre exact de mentions “j’aime” sur une publication, l’utilisateur voit “aimé par… et d’autres”. En cliquant dessus, la liste des personnes qui ont aimé la publication apparaît. Il faut alors les compter un par un pour connaître leur nombre exact. L’utilisateur peut également toujours voir le nombre de likes pour ses propres publications, dans une page dédiée. Le test a été lancé en Australie, au Brésil, au Canada, en Irlande, en Italie, au Japon et en Nouvelle Zélande.

Moins de pression et plus de variétés dans les contenus

Il s’agit d’une forme de révolution pour les réseaux sociaux qui ont toujours basé leur fonctionnement sur le principe de réactions, à savoir les mentions “j’aime”. En mettant fin à cette fonctionnalité, Instagram souhaite encourager les internautes à partager du contenu qui leur tient véritablement à coeur. L’objectif est de réduire la pression des likes, qui pousse à partager des contenus susceptibles de plaire aux autres avant soi. Sur sa page Facebook, Instagram explique : « Nous souhaitons que vos amis se concentrent sur le contenu de vos publications, pas le nombre de likes ». Adam Mosseri, dirigeant du réseau social, souhaite « créer un environnement moins pressant où les gens se sentent à l’aise pour s’exprimer, et se concentrent moins sur le compteur de likes ».

Source d’inquiétudes pour les influenceurs

Les influenceurs, dont la profession repose sur la fédération d’une communauté sur les réseaux sociaux sont inquiétés par la fin de la visibilité des likes. S’ils ne sont plus visibles, comment mesurer la portée de l’influence par l’influenceur ou l’influenceuse professionnel ? La relation entre les marques et les influenceurs pourrait effectivement être impactée, bien qu’on ne puisse encore dire dans quelle mesure. Cela représentera peut être l’occasion pour les marques de mieux choisir les influenceurs avec lesquels elles travaillent. En effet, si les influenceurs les plus populaires ont le plus d’abonnés et de likes, les plus petits influenceurs génèrent parfois plus d’engagements de la part de leurs followers. Quoi qu’il en soit, les retombées de l’expérimentation menée par Instagram sont à suivre de près.

Sources
https://www.blogdumoderateur.com/reseaux-sociaux-jeux-video-ados-depression/
https://www.blogdumoderateur.com/instagram-dissimule-nombre-likes/
https://www.20minutes.fr/high-tech/2567667-20190722-instagram-fin-ere-like-va-reduire-dependance-utilisateurs
https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/article-abstract/2737909
https://www.ladepeche.fr/2019/07/19/reactions-les-influenceurs-mitiges-vis-a-vis-des-changements-sur-instagram,8321008.php
https://fr.newsmonkey.be/instagram-non-les-influenceurs-ne-vont-pas-disparaitre-avec-le-compteur-de-likes/

Facebook Iconfacebook like buttonTwitter Icontwitter follow button